اللجنة من اجل احترام الحريات وحقوق الإنسان في تونس

C.R.L.D.H. Tunisie

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie

The Committee for the Respect of Liberties and Human Rights in Tunisia

Membre du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme

21ter rue Voltaire – FR-75011 PARIS  –

crldht@gmail.com

_________________________________

Paris – Tunis le 23 Septembre 2015

 

Nous n’oublions pas le courage de Mokhtar Yahiaoui.

 

Le CRLDHT tient à exprimer sa grande tristesse après la brusque disparition du militant Mokhtar Yahiaoui. Le juge Yahiaoui était parmi les premiers à défendre l’autonomie de la justice du temps de Ben Ali. Sa lettre ouverte au Président de la République et président du conseil supérieur de la Magistrature célèbre : «  La justice tunisienne est sous l’emprise d’un groupe d’opportuniste et de zélateurs qui ont réussi à mettre en place une justice parallèle en dehors de toute légalité » (6 juillet 2001)

Cette lettre reprise par les grands médias internationaux a provoqué une fissure dans le mur de la peur composé par Ben Ali. Le régime de ce dernier s’en est fortement ému et procédé à la révocation du Juge rebelle le privant de tout revenu.

Mokhtar Yahiaoui ne reculera pas et on le retrouvera parmi les grévistes de la faim, le 18 octobre 2008, pour la liberté et la démocratie. Depuis il n’a cessé d’être encourageant de toutes les initiatives militantes. Le CRLDHT salut solennellement la mémoire du disparu et présente ses condoléances profondément attristées à la famille et à ses amis.

Mokhtar Yahiaoui demeurera un symbole de lutte pour l’indépendance de la justice au temps de la dictature

 

Nous n’oublions pas le courage de Mokhtar Yahiaoui.