Le Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme a été fondé à Paris en 1996 par un groupe de militantes et de militants, tunisiens et non tunisiens dans le but d’élargir le domaine de la lutte pour le respect des libertés et des droits de l’homme et de gagner l’approbation et la solidarité européenne et internationale en faveur du combat contre le despotisme en Tunisie.